logo
image
bordgauche
borddroit
ombremenu
Le Mélanome

Le mélanome est un cancer cutané dont la fréquence est en constante augmentation depuis 50 ans. Cette tumeur représente le 9ème cancer en terme de fréquence au niveau national avec 7230 cas diagnostiqué en 2000. Le mélanome est devenu le cancer le plus fréquent de l’adulte jeune entre 25 et 50 ans dans la zone occidentale.

Le facteur de risque principal reste l’exposition solaire, en particulier brûlures solaires lors de l’enfance et de l’adolescence. Les autres facteurs de risque sont : un antécédent personnel ou familial de mélanome, un antécédent personnel de cancers cutanés liés à l’exposition solaire (carcinomes, liens), la présence de nombreux « grains de beauté » (appelés naevus) sur le corps (figure naevus). Les formes familiales de mélanomes sont rares (<10% des cas).

ImageImageImage

Le mélanome se présente le plus souvent comme une tache brune soit récemment apparue soit avec une évolution récente. Cette notion d’évolution est très importante et regroupe les changements de forme, de taille, de couleur ou des bordures de la lésion. Le mélanome survient soit sur un naevus préexistant (Figure Mélanome sur naevus) soit de novo et peut dans ces cas mimer un naevus. Il existe différents types de mélanomes : superficiel extensif (figure SSM), nodulaire (figure Mélanome nodulaire), des extrémités (Figure MAL), d’évolution lente de la face (Figure Mélanome de Dubreuilh)

ImageImageImage

Le pronostic du mélanome à un stade localisé dépend de son épaisseur. Plus la tumeur est détectée et traitée tôt et plus le pronostic est bon. Le traitement recommandé à un stade localisé est la chirurgie (lien fiche « traitement et suivi du mélanome »). Le mélanome est un cancer agressif. Il peut ainsi disséminer dans le corps au niveau de la peau, des ganglions lymphatiques et d’autres organes profonds (poumons, foie, cerveau…). Les traitements utilisés sont selon les situations : la chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie.

En raison du mauvais pronostic du mélanome à un stade généralisé, il est essentiel de le détecter à un stade précoce, localisé et traitable par chirurgie (intérêt du dépistage, de la surveillance des naevus). En outre, les conseils de photoprotection et de prévention solaire, en particulier chez les enfants, sont essentiels chez les sujets à risque de développer un mélanome. En effet, les sujets à peau claire, ne bronzant pas ou peu (brûlures solaires en début d’exposition), doivent être informés du risque augmenté de mélanome. Ainsi, il convient d’éviter les brûlures solaires et les expositions excessives chez les enfants et les adolescents.

 
 
piedsympozium.fr