logo
bordgauche
borddroit
ombremenu
Dermatoses liées au soleil

Il existe plusieurs types de dermatoses liées au soleil :

Les génodermatoses : certaines maladies génétiques peuvent s’accompagner de manifestations cutanées sur les zones exposées au rayonnement solaire. Habituellement les signes de la maladie apparaissent très tôt dans l’enfance, dès les premières expositions à la lumière. Il peut s’agir de « gros coups soleil », voire de la formation de bulles, ou d’un vieillissement prématuré de la peau (apparition de taches, peau anormalement fine et atrophique).

Les photodermatoses idiopathiques comprennent les lucites, et d’autres dermatoses plus rares. Les lucites, souvent appelées « allergie au soleil », se manifestent par l’apparition dans l’enfance ou à l’âge adulte, de plaques ou de rougeurs très prurigineuses (grattage intense) sur les parties exposées au soleil. Les autres photodermatoses dites idiopathiques comprennent essentiellement le lupus cutané, et d’autres dermatoses rares comme l’urticaire solaire, la dermatite actinique chronique ou le prurigo actinique.

Les photodermatoses par photosensibilisation, sont dues à la prise d’un médicament ou l’application d’un produit sur la peau qui sensibilise anormalement la peau au rayonnement solaire. On peut également avoir des manifestations similaires lors d’un contact avec certaines plantes.

Une consultation avec un dermatologue permettra d’établir un diagnostic et d’envisager éventuellement une exploration photobiologique (tests avec un simulateur solaire permettant de reproduire la dermatose, éventuellement d’en trouver l’origine comme par exemple un médicament ou une plante, et de proposer un traitement).

 
 
piedsympozium.fr